Si le Conseil d’État autorisait, par le décret d’octobre 2014, les avocats à “solliciter” des clients potentiels par voie postale ou électronique à titre individuel. Aujourd’hui, ou plutôt le 9 novembre, il a été décidé que la publicité était autorisée